Chargement
Ville de Toronto vue de la Tour du CN

Petite note avant de débuter: Pour se rendre à Toronto, je vous conseille la voiture, mais sur place… Stationnez-vous dans l’un des nombreux stationnements payants à proximité des attractions touristiques et marchez. On ne profite jamais mieux d’une ville qu’en y marchant. Le métro élimine aussi beaucoup de stress.

Des quartiers bourrés de charme

La fameuse voiture recouverte de graffitis et de verdure.Ne vous laissez pas effrayer par ses rues hautes en couleurs, le Kensington Market est un quartier  bohème reflétant la grande diversité culturelle de Toronto. On y trouve des murs recouverts de dessins et de motifs et même une voiture pot de fleur. Une impressionnante variété de restaurants, de cafés et de boutiques de vêtements rétros nous offrent l’Amérique latine, l’Europe, les Antilles et le Vietnam. C’est un endroit adoré par les hipsters autant pour son côté convivial que celui plus branché.

 

 

 

 

Le Distillery Historic District est un quartier situé au sud-est de la ville de Toronto. Il possède un concept acclamé par tous: des boutiques uniques, des galeries d’art, des restaurants, des cafés, des Un des passage éclairé du Distillery Districtcinémas et bien d’autres, le tout dans 47 bâtiments connus sous le nom de Gooderham & Worts Distillery arborant l’architecture industrielle victorienne et la créativité du 21ième siècle. Le site est féérique une fois le soleil couché: des guirlandes lumineuses sont suspendues partout pour donner une ambiance plus calme que celle de la métropole. Marcher dans ce quartier nous permet d’apprécier la grandeur du passé et la beauté du présent.

Profitez de votre promenade dans le Distillery Historic District pour manger au El Catrin. Il est très prisé avec 4,5 étoiles, donc il vaut mieux faire une réservation avant de visiter le quartier. Le restaurant offre tous les classiques mexicains en format à partager. Ma famille et moi n’avions pas compris le principe et n’avons rien partagé excepté la guacamole. Si vous avez une entrée à commander, c’est celle-là. Le serveur se présente à vous avec son grand bol, le dépose sur la table et commence à écraser les avocats, les tomates, le persil et tous les autres ingrédients devant vos yeux. Si ça ne s’appelle pas de la fraîcheur, je me demande bien ce que c’est!

Petite note avant de continuer: C’est ici que s’impose un achat primordial à mon avis. Si vous comptez faire les cinq prochaines activités, procurez-vous un City Pass. Ça vous fera économiser près de 50$. Mon message est passé, les activités maintenant.

De la culture générale

Façade extérieure du Musée royal de l'Ontario

La prochaine activité, juste me trouver devant la bâtisse me rendait heureuse: le Musée royal de l’Ontario. C’est un mélange entre un établissement traditionnel de pierres et un OVNI qui s’est écrasé. L’image est étrange, mais c’est que la structure sort tellement de l’ordinaire qu’elle est difficile à décrire: elle est une oeuvre en elle-même. Ce musée touche à toutes les sphères: il y a des galeries dédiées à l’histoire des premiers peuples, celle des meubles, des animaux, des minéraux, des dinosaures… Et il y a aussi près d’une dizaine d’expositions temporaires également. Il y en a pour tous les goûts. Grande fan de l’Asie, j’étais un enfant le jour de Noël devant les armures de samouraï, les sculptures chinoises et l’art coréen, mais rien ne peut battre le sentiment d’infériorité à côté d’un dinosaure.

À quelques pas du Musée royal de l’Ontario se trouve une petite terrasse de style resto-bar du nom de Museum Tavern. L’endroit a une ambiance feutrée et chic et offre de nombreux cocktails et repas pour tous les goûts et régimes. Amoureux de la viande, je vous conseille le petit hamburger au cerf comme collation: boulette saignante généreuse, bacon et fromage fondu… Un délice!

Des incontournables

Le plafond de la salle de banquet

Aussi fou que cela puisse paraître, Midtown Toronto possède un château: le Casa Loma. Construit de 1911 à 1914 par Sir Henry Pellatt, le bâtiment d’envergure accueille chaque année plus de 500 000 visiteurs. Une chance qu’un plan de la « maison sur la colline » est fourni à l’entrée, parce qu’elle contient près de 100 pièces sur trois étages, des passages secrets, un majestueux jardin et un tunnel souterrain vers l’écurie qui se trouve quelques rues plus loin. Une des pièce à visiter à tout prix est la tour qui permet de voir la ville de Toronto. Personnellement, je claquais déjà des genoux à mi-chemin, donc je suis restée sur le deuxième étage pour lire les mots des visiteurs.

Vue de la Tour du CN

À défaut d’avoir atteint le sommet de la Casa Loma, j’ai mis mes pieds à 342m du sol… Grâce au plancher de verre de la Tour du CN. Je me suis dit que si j’atteignais le dernier étage accessible, il fallait que je le fasse, que c’était sans danger et que j’allais regretter de passer à côté. Une fois en haut, la vue était superbe: les buildings semblaient être des jouets. Toutefois, tout au long de la montée, j’ai filmé sans jamais regarder ce qui était devant mon objectif. En d’autres mots, ma vidéo est extrêmement mal cadrée et on m’entend faire de petits bruits qui signifient « J’adore les hauteurs » pendant 45 secondes.

Des animaux à profusion

J’ai une obsession pour les aquariums, donc il était évident que nous devions visiter le Ripley’s Aquarium of Canada. Il y avait vraiment beaucoup de gens, donc ce n’était pas toujours fluide, mais rien de dérangeant pour autant. L’aquarium avait déjà prévu le coup, notamment dans le tunnel où le requin et les tortues nagent autour de nous, il y avait un tapis roulant pour que tout le monde se déplace à la même vitesse et que tous voient bien. Il y avait des poissons de partout dans le monde, des mini-jeux, on pouvait caresser des raies, prendre des photos dans des décors… L’éclairage du parcours mettait l’emphase sur les poissons, ce qui donnait une ambiance plus mature et calme.

Des poissons du Ripleys Aquarium of Canada

Ce dernier endroit a une place spéciale dans mon coeur: le Zoo de Toronto. Qu’est-ce qui me charme autant, autre que son immensité et ses pandas roux ? Eh bien, cet établissement a pour but de sensibiliser les gens par rapport aux animaux en voie d’extinction et de donner des soins avancés pour leurs protégés et un endroit sécuritaire pour se reproduire. Au-delà de ça, le Zoo de Toronto accueille des espèces allant des pandas jusqu’aux petites grenouilles. Il y a six sections: l’Eurasie, la toundra, l’Amérique du Sud, le Canada, l’Afrique et l’Indomalais. Malgré toute cette belle diversité, j’ai passé dix minutes à regarder la loutre nager.

Une fin de semaine de trois jours, bien gérée, peut contenir ces activités. Il ne faudra que marcher les fesses serrés et les coudes bien haut !

Une suggestion d'articles qui pourraient vous plaire

Le Glamping c’est quoi?

En plein dans la saison des vacances, on se cherche souvent des idées pour changer d’air question d’oublier qu’on a du ménage à faire à la maison! Une nouvelle mode est le glamping? Mais c’est quoi au juste?

Les 10 commandements du road trip

Avec chaque road trip viennent des moments où l’on s’entend moins bien, où l’on doit mettre de l’eau dans notre vin (mais pas en conduisant là!!)

Boutique Le Cargo, c’est la nouvelle façon de magasiner facilement tout en réalisant de véritables économies. Lorsque vous faites un achat, nous vous remettons un bon d’achat que vous pourrez dépenser quand bon vous semblera. Avec Boutique Le Cargo, tout est à un minimum de 50 %.